Imbrications

Roman

Le 1er novembre 1755, à neuf heures quarante-cinq minutes, la terre se met à trembler à Lisbonne, plusieurs secousses à l’intensité destructrice qui ravageront l’une des plus grandes capitales d’Europe. Thomas, un jeune négociant britannique, se retrouve enseveli sous les ruines de sa maison. Blessé, assoiffé, manquant d’air, il croit sa dernière heure venue.
Deux cent cinquante ans plus tard, Katja, à Vienne, se bat vaillamment contre le spectre de la solitude et les démons du passé, tandis que Neil, à Cambridge, rêve d’un prix Nobel.
Deux personnages d’origines, de cultures, d’horizons différents qui, a priori, n’ont rien en commun. Pourtant, ils présentent des similitudes flagrantes dans leur physionomie, dans leur caractère, dans leurs habitudes. Ils sont régulièrement hantés par le même cauchemar.
Sans le savoir, Katja et Neil portent en eux les gènes, mais aussi les traumatismes de Thomas, leur lointain aïeul.
Sans le savoir, ils sont liés par un fil invisible, celui de l’hérédité.

“J’avais lu avec beaucoup de plaisir les précédents ouvrages de Marie-Pierre Garnier dont son dernier “Collision” et j’avais hâte de découvrir celui-ci. Je n’ai pas été déçue. Marie-Pierre a soigné son intrigue et nous emporte dans une imbrication d’histoires recherchées. Le roman est documenté, avec une thèse à découvrir qui en fait l’originalité. Je conseille chaudement.

– isa17